2013 05-Histoire d’une fermeture annoncée

Éditorial,
Histoire d’une fermeture annoncée,
Daniel Pezat

Notre caisse populaire fermera définitivement en juin 2013. Tel en a décidé la caisse Desjardins des Hauts-Boisés qui a absorbé notre caisse.

L’assemblée générale spéciale des membres du 22 octobre 2003 a décidé, par un vote secret, d’accepter une fusion par absorption; 46 ont voté pour et 8 contre.

Dix ans plus tard, nous payons pour notre crédulité!

Vous dire que je suis frustré ou en colère ne changera rien. Le canton de Lingwick perd un autre de ses services de proximité. Son avenir est incertain.

J’aime ce coin de pays, mais cette fois, malgré mon esprit combatif, je l’avoue, je suis inquiet.

Un beau merci à la caisse Desjardins des Hauts-Boisés qui a pris une décision d’affaires en se foutant pas mal de toute une communauté. En se foutant des gens âgés qui n’ont pas d’auto, de ceux que ne peuvent pas se servir d’Internet, des handicapés.

Un beau geste bien malpropre d’une institution qui se dit au service des gens.

Je me permets de vous inviter à la relecture de quelques textes que Le Reflet a publiés entre 1999 et 2003, qui parlent de la disparition de la caisse et trois autres de la fin des années 80 où une personne qui signait  sous le nom de plume Un parmi tant d’autres exprimait déjà son inquiétude quant à l’avenir de Lingwick.

Bonne lecture, bonne réflexion. R

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *