2014 09-Marché, Musique et Maïs

Marché, Musique et Maïs
Carnet d’un retour
Michel Vézina

Petit matin doux et lumineux : lire, écrire et ranger, avoir hâte de rejoindre les autres au pont couvert.

Préparer ses affaires, boîtes de livres, affiches et monnaie… se dire qu’il faudrait se doucher, mais qu’il y aura la rivière pour une petite baignade avant de vendre mes livres : une première pour moi, tenir table de libraire/éditeur dans un marché public. J’adore l’idée, elle me rappelle un temps où le livre côtoyait les carottes et la viande comme liens vers le réel.

On part se baigner avant de les étaler. Devant nous, il y a la bouffe. Ça me ressemble, ça m’attire l’œil, la panse et l’esprit : blé d’Inde (ou maïs – j’en perds mon latin : zea mays en latin, justement –), saucisses, barbe à papa, biscuits et bières : la soirée risque de finir tard! Les artistes testent leur son, les enfants courent partout, on va se tremper l’orteil sous le pont avant que ça devienne trop fou et c’est bon, oh qu’elle est bonne!

Ça arrive petit à petit, ça se balade, ça déambule doucement, ça jase et ça rigole, ça pose des questions et ça sourit. Je n’ai pas le temps de voir ce que les autres marchands proposent, ce qu’ils bonimentent : je sais qu’il y a des légumes, des fruits et des produits fabriqués par des mains d’ici. Moi, je parle des histoires dans les livres qui sont devant moi : la fiction prend le pas sur le réel.

Il y aura ce moment sublime des bouches pleines du silence qui dégoutte de beurre, de ketchup et de moutarde sur les t-shirts; il y aura le rhum, la bière et la musique à se croire sur un bateau houleux, les sourires et les rires d’un soir de beauté, la vie et les yeux qui hurlent du bonheur qu’il ne faut jamais laisser s’échapper.

Doucement, lentement, sans hâte, les pas reprendront la direction des chars après la musique folle, chacun vers chez soi ou chez des amis pour une petite dernière, bras d’ssus, bras d’ssous les douces et les doux pour un feu de camp et des rires jusqu’au lever du soleil. Que du beau, que du bon! La vie… R

 Groupe-Chiendentphotos : Louise Pigeon
23 août 2014. Alexandre Jobin, Phil Dusseault,
assis avec sa guitare, Dominic Grégoire à droite et
Jonatan Audet (assis à l’arrière) du groupe Chiendent
accompagnent Éric Goulet, au micro. Groupe-Sunrise
23 août 2014. Xavier Auclair, Alain Mercure et Éric Bolduc, du groupe Sunrise and Good People

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *