2014 10-Santé – Défibrillateur

Santé – Défibrillateur
Ghislaine Pezat

GroupeCrédit photo ; Ghislaine Pezat – Légende : 20 septembre 2014.
Gaston Manseau, David Turgeon, Katy Côté, Serge LaRochelle et Guy-Charles Amnotte

Don d’un défibrillateur  
Dans la salle de l’édifice municipal, le 20 septembre dernier, à 11 h, conférence de presse de Mme Katy Côté, coordonnatrice des activités de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.

Mme Côté nous annonce que la Fondation donne un défibrillateur au canton de Lingwick ainsi qu’aux municipalités de Windsor et Durham-Sud. Elle souligne entre autres que : « … la présence d’un défibrillateur dans une communauté contribue à sauver des vies. »
M. LaRochelle, conseiller et maire suppléant, ajoute que : «  Le canton étant situé à plusieurs kilomètres du service ambulancier nous desservant, la présence d’un défibrillateur disponible 24/24 h est rassurante… »
À ma question au panel, concernant le vandalisme, M. Manseau, directeur en incendie, municipalité de Durham-Sud, M. Turgeon, technicien-ambulancier et formateur de Héros en 30 (défibrillation) ainsi que M. Amnotte, journaliste-éditeur, Facebook, Héros en trente Nouvelles (initiateur dans la région pour que les municipalités reçoivent un défibrillateur) me répondent tour à tour que le problème de vandalisme ou de vol n’existe pas sauf à une occasion et l’appareil a vite été retrouvé.

Notons :
– La boîte contenant le défibrillateur se trouvera à l’entrée, anciennement de la caisse Desjardins, porte du côté des boîtes aux lettres.
– Les pompiers ont aussi un défibrillateur dans leur camion.

À la page suivante (journal), vous aurez des informations sur la formation concernant le programme Héros en 30 qui a été mis sur pied par le ministère de la Santé et des Services sociaux en collaboration avec la Fondations des maladies du cœur et de l’AVC et la Corporation d’Urgences-santé.

Défibrillateur
Dans l’après-midi du 20 septembre, à partir de 13 h, vingt citoyens(nes) suivent la formation Héros en 30 dans le but de sauver une vie. Nous avons actuellement une population de 410 citoyens.

Appeler le 911 et envoyer chercher le défibrillateur.

En 1er, dégagement des voies respiratoires

Au début, M. Turgeon nous explique la manoeuvre Heimlich qui s’applique seulement si une personne est en obstruction des voies respiratoires et encore consciente. Il faut se tenir derrière la personne qui est encore debout (à l’occasion assise); en position debout, placer une de nos jambes entre les deux jambes de la personne pour la soutenir et pour bien se positionner. Avec les deux mains l’une sur l’autre (dont une est fermée en poing) afin d’expulser un corps étranger (possible) dans les voies respiratoires, il faut comprimer rapidement et en remontant (en faisant un J),  le creux de l’estomac.

En 2e, masser le cœur

S’il y a perte de connaissance, il faut oxigéner le cerveau. Masser le cœur est un geste essentiel et simplifié pour la réanimation cardio-respi-ratoire sans ventilation, chez les adultes. Il faut que la personne qui semble inanimée, ne bouge pas et soit couchée au sol (sur une surface dure). Masser, (voir photo du couple), de 60 à 100 massages/minute.

En 3e, le défibrillateur

Mettre à ON et ouvrir le couvercle. Avoir le thorax nu et les bijoux éloignés ou enlevés. Écouter les explications de la machine. Coller les deux pads (sur épaule droite et sous aisselle gauche), selon la taille de la personne. La partie bleue que nous voyons sur l’image du sac de pads (plus bas) doit être sur le milieu du thorax et les deux pads autocollants de chaque côté. Ces trois pièces sont déjà attachées ensemble.

La machine fait sa propre analyse.

Avant la défibrillation (donner un choc électrique), personne ne doit toucher au corps. Si la machine nous dit de défibriller, il faut peser le bouton au centre, en forme de cœur.  Continuer à masser par après. La machine fera à nouveau son analyse. Écouter ce qu’elle nous dit. Défibriller à nouveau, peut-être ou pas. Continuer à masser jusqu’à l’arrivée d’aide ou réanimation réussie. R

pratiquantsPhoto : Guy-Charles Amnotte – Légende : 20 septembre 2014.
Paul-Henri Rousseau et Thérèse Fortier.
triosanteCrédit photo : Ghislaine Pezat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *