background

Le plaisir de vous informer



Opinion - Juin 2022

« La chasse aux sorcières, alors que la planète brûle »

par Danielle Leclerc

Le débat fait rage aujourd’hui chez nos voisins du sud, suite à une fuite de renseignements concernant le possible renversement de la décision Roe (Cour Suprême c. Wade, datant de 1973), qui a rendu l’avortement légal aux États-Unis. Si cela se réalise, les États-Unis joindront l’Afghanistan, avec des lois encore plus sévères, dans certains états. Déjà, au Texas, depuis septembre 2021, une récompense de 10 000 $ est accordée à quiconque dénonce une femme qui se fait avorter, ou aide une femme à le faire, même en cas de viol ou d’inceste. Mais les femmes vont continuer de se faire avorter, coûte que coûte, au péril de leur vie. Au nom de qui, de quoi, les défenseurs ...

Le journal

Télécharger le dernier Reflet

en PDF en cliquant sur l'image

Opinion du mois

Texte choisi du mois

Lire la suite...

Texte choisi - Avril 2022

« L'eau, un trésor collectif ! »

par Monique Théoret

L’eau est une richesse; elle nous est vitale puisqu’elle forme les deux tiers de notre corps. Elle circule le long de nos 46 000 kilomètres de vaisseaux sanguins. Il est impossible de survivre en perdant plus de 12  % de l’eau de notre corps. Chaque jour, nous devons renouveler nos réserves en eau (environ 2 litres).

 

L’eau étant indispensable aux humains, elle détermine l’emplacement de nos milieux de vie. La rivière au Saumon est au cœur de notre canton. Elle est une part intégrante du bassin de la rivière Saint-François qui se déverse dans le fleuve Saint-Laurent. J’ai choisi de vous communiquer des faits marquants concernant l’eau. Je veux également vous partager quelques informations sur des enjeux et des préoccupations locales au sujet de la conservation de l’eau.

 

Qu’est-ce que l’eau?

 

C’est la base de toute vie sur la planète...

Lire la suite...

Opinion - Avril 2022


« La guerre »

par André Mathieu


On ne parle plus de la guerre au virus, c’est de la vraie guerre qu’il s’agit, comprenons-nous bien.

 

Au quatrième siècle, le traité de l’art militaire du temps enseigne alors : «Si tu veux la paix, prépare la guerre.» Se défendre en cas de conflit. La puissance militaire est indispensable encore de nos jours et, en théorie, tous les pays veulent la paix. Certains ne comprennent pas, mauvais joueurs, voulant dominer et s’enrichir à outrance.


En 1991, c’est la fin de l’URSS (Union des républiques socialistes soviétiques). La Russie s’ouvre au capitalisme et à l’économie de marché. Les ressources naturelles de la Russie sont privatisées et vendues à très bas prix aux politiciens et hommes d’affaires russes. Toutes ces richesses seront revendues à l’État, à prix exorbitants, moyennant une cotisation à Poutine, qui vient d’accéder au pouvoir en 1999. Il y aura exil ou prison pour ceux qui n’embarquent pas dans ce système. Les autres s’enrichissent, les oligarques, le président Poutine inclus. Poutine a mis la table pour la guerre. Avec son pétrole indispensable pour l’Europe, les banques, sa puissance militaire et nucléaire, son contrôle de l’information, les mesures abusives, soit : exil, prison ou empoisonnement, que nous prépare ce  despote? Il faut dénazifier l’Ukraine et forcer la population à se soumettre, par la terreur. L’armée russe est en Ukraine pour une intervention, un exercice, défendre même les sympathisants prorusses des nazis. Quels nazis?


L’armée russe se retire en laissant à Boutcha des centaines de civils qui ont été martyrisés ou violés; c’est arrivé il y a deux jours, pour une autre intervention ailleurs, en Ukraine. Les crimes de guerre et massacres ne pèsent pas lourd quand on pense que les pays de l’OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique Nord) n’oseront pas faire plus que des pressions et des négociations avec un psychopathe. Il en va de la paix et de l’ordre mondial; c’est très préoccupant. Un génocide se définit comme « un crime contre l’humanité, tendant à la destruction de tout ou partie d’un groupe national, ethnique, racial ou religieux.» Je crains que nous en soyons rendus à ce point, Poutine voulant récupérer les républiques séparées de l’URSS pour s’approprier des ressources naturelles de ces pays. Pas pour faire du bien à personne d’autre qu’à lui-même et à ses riches amis. R





(placeholder)