background

Le plaisir de vous informer



Novembre 2023  

Quand boire l’eau du robinet, c’est comme jouer à la roulette russe

par Monique Théoret

La région de l’Estrie regroupe une foule de petites municipalités, des milieux de coopération et d’entraide semblables à notre canton. On y fait la promotion de saines habitudes de vie. La famille et les aînés sont au cœur des préoccupations. On vise l’harmonie entre les besoins collectifs et la protection de l’environnement.

Des contaminants invisibles 

Puis, en février 2023, une vaste étude sur la qualité de l’eau potable a lieu dans l’ensemble des municipalités québécoises. Sur les 376 lieux testés, 4 dépassent le seuil maximum proposé par Santé Canada concernant les perfluorés. Ils sont aussi nommés PFAS; ce sont des contaminants dits éternels, parce qu’ils s’accumulent dans les êtres vivants et l’environnement sans être dégradés. Ils sont utilisés dans...

Le journal

Télécharger le dernier Reflet

en PDF en cliquant sur l'image

Opinion du mois

Texte choisi du mois

Lire la suite...

Novembre 2023

Chronique d’un vieux fou

La vie humaine est-elle sacrée?

par Malois

Non!

Quand on scrute l’histoire, quand on regarde les lois et le comportement de chaque pays, sans oublier le comportement de malfaiteurs individuels, c’est la conclusion à laquelle on arrive. Tristement, mais nécessairement : la vie n’est pas sacrée.

 

Dans l’histoire, il y a toujours eu et il y a toujours des peuples qui en attaquent d’autres. Ils tuent pour prendre. Les peuples attaqués tuent pour se défendre.

 

Les grandes religions ont tué aussi. Les musulmans voulaient faire disparaître les chiens de chrétiens; les catholiques menaient la guerre jusqu’à Jérusalem pour reprendre les lieux saints des mains des musulmans. Les uns et les autres tuaient. L’Église catholique, lors de l’Inquisition, par exemple, torturait et tuait ceux qui s’obstinaient à défendre des idées contraires aux siennes, les hérétiques. Galilée a eu la vie sauve parce qu’il a finalement accepté de ...


Lire la suite...

Depuis 1987, le journal communautaire Le Reflet du canton de Lingwick, fidèle à sa devise, «le plaisir de vous informer», vous parle des gens du canton de Lingwick,

aux gens du canton de Lingwick.


Il vous raconte des voyages, des histoires, vous aide à faire connaître votre entreprise.

Il vous dit la vie dans nos villages. Il publie vos messages et vos opinions.

Il vous fait réfléchir, vous distrait, vous fait rire! Le Reflet, c’est tout ça.

Il est le reflet des gens d’ici.

Le Reflet du canton de Lingwick : dates de tombée et de parutions.

* Pour l'année 2022, compte tenu du rythme encore au ralenti des activités, Le Reflet continue pour l'instant d'être publié 6 fois par année pour les mois suivants : février, avril, juin, septembre, novembre et décembre. Nous ré-ajusterons le nombre total pour l’année sil y a lieu, selon la situation. Merci de votre compréhension.

Le conseil d’administration du journal Le Reflet du canton de Lingwick


* Dates de tombée : le 1er lundi du mois, en soirée; chaque mois énuméré ci-dessus.


* Dates de parutions : deux semaines après la tombée.

Nouvelles : Lingwick, c'est dynamique

Nos annonceurs / Tarifs

(placeholder)